COUPE DE LA CAF : PRECIEUX NUL DE SOAR ACADEMIE A NOUAKCHOTT

667

Grâce à un travail acharné, son nom commence à figurer sur les tablettes du football Guinéen. Il lui reste à présent, à le vendre à l’international, par les résultats obtenus dans la représentation du pays en compétitions Africaines.

Après deux à trois sorties infructueuses, gageons que l’heure de la confirmation a sonné, et que le nul obtenu à Nouakchott, n’est pas le fruit du hasard, même s’il n’est un secret pour personne, que la Mauritanie n’est pas un foudre de guerre.

Cela même si quelques éclairs, continuent d’illuminer son champ de football au point que parfois, elle représente une menace sur une courte durée, le temps d’un match ou deux, dans un tournoi.

Logiquement, Soar Académie a fait l’essentiel en déplacement, en marquant deux buts qui vont valoir leur pesant d’or au match retour dans une semaine à Conakry.

A condition bien entendu, de ne pas avoir la grosse tête et la prétention, d’être des maitres de football de ses Douaniers qui n’accepteront pas une quelconque exonération du ballon, qu’ils entendent payer cash.

Ceux sont des hommes du désert, qui savent toujours garder une poire pour la soif, et qui ont bien appris la leçon qui dit : « on creuse un puits aujourd’hui, pour la soif d’un autre jour ».

Autant dire que Conakry en ce pluvieux mois d’Aout, sera plus qu’une oasis du désert où ils vont se désaltérer et aller aux forceps vers les buts.

A Soar Académie, de savoir que le football est comme l’histoire, il s’en fiche que vous vous rongiez les ongles.

Alors, jouez pour gagner à domicile sans reposer sa tactique de jeu sur le résultat nul de Nouakchott, qui le qualifie sur les buts marqués à l’extérieur. Il ya encore un verdict attendu à l’issue des 90mn dans une semaine à Conakry.

 

                      Amadou Diouldé Diallo