L’HISTOIRE DE NGOLO DIARRA SUITE ET FIN

733

Arrivé au Palais de Biton Mamari Koulibaly, le jeune Ngolo Diarra fut envoyé chez la Reine comme servant. Des consignes fermes furent données à toute la Cour de tout mettre en œuvre pour l’éliminer. C’est que des stratagèmes de toutes sortes furent montés à cette fin. Car, le Roi était loin d’accepter le destin tel que le lui avait révélé le devin Kanouté. Un jeune garçon de basse extraction sociale, ne pouvait en aucune manière mettre fin à la puissante dynastie Koulibaly Régnante sur Ségou. C’est décidé Ngolo Diarra mourra. Sauf que DIEU va en décider autrement. Suivons plutôt le cours des événements.

Un jour la Reine fit venir Ngolo Diarra et lui confia son or. Ne pouvant refuser et n’ayant pas ou garder le précieux métal, il l’attacha minutieusement au bout du tissu, une sorte de haillon qui recouvrait ses parties intimes. La Reine fit venir des jeunes de son âge au Palais et leur demanda d’inviter Ngolo Diarra à une baignade au fleuve Niger. Une inattention le pousserait à se débarrasser de son haillon avant de se jeter à l’eau. Et c’est bien ce qui arriva. Deux puis trois, quatre, cinq de ses camarades plongèrent, et voilà Ngolo Diarra qui ôte son haillon pour les rejoindre. Les autres qui attendaient ce geste, prirent le haillon et le jetèrent aussitôt à l’eau. C’est en ce moment que Ngolo Diarra se rendit de l’énormité de sa faute. Car, en lui confiant l’or, la Reine lui avait dit que s’il le perdait, il serait mis à mort. Et voilà qu’il vient de le perdre. Le groupe retourna au village et entra au Palais pour annoncer à la Reine et par ricochet au Roi Biton Mamari Koulibaly qui se réjouira de la très bonne nouvelle. Mais entretemps, la Reine au regard de l’acharnement prononcé dont était victime Ngolo Diarra et en bonne Mère, avait pris fait et cause pour lui. Malgré toutes ses interventions, le Roi va ordonner l’exécution du jeune servant pour avoir fait perdre l’or de la Reine. C’est juste au moment ou le bourreau avait enfilé sa tunique rouge et porter le sabre pour décapiter la tête de Ngolo Diarra, que la Reine vint en courant pour annoncer que son or a été retrouvé. Voici comment cela est arrivé.

Un gros poisson avait avalé le haillon de Ngolo Diarra. Un pêcheur avait attrapé ce poisson et était venu l’offrir à la Reine. Les servantes après avoir enlevées les écailles, fendirent le poisson pour en extraire tout ce qui n’est pas comestible. C’est en ce moment qu’elles découvrirent l’or dans le ventre du poisson et allèrent porter la bonne nouvelle à la Reine, qui à son tour, la porta au Roi qui ordonna aussitôt de délivrer Ngolo Diarra des cordes qui le retenaient au bois du peloton d’exécution sur la place publique de Ségou. Plusieurs autres tentatives d’élimination physique de Ngolo Diarra furent ourdies, mais échouèrent toutes lamentablement. Pendant ce temps, il grandissait et se montrait vaillant guerrier lors des nombreux combats menés par l’armée de Biton Mamari Koulibaly bien aux antipodes des fils de ce dernier qui brillaient par leur faiblesse et leur incapacité à défendre ou à étendre le royaume de leur père. Au bout du compte, et lors de grandioses cérémonies au bord du fleuve ou le Roi faisait ses offrandes aux génies, Biton Mamari Koulibaly annonça publiquement et solennellement que c’est désormais Ngolo Diarra qui sera son successeur. Il venait de se plier au grand destin qui venait de s’accomplir. C’est le devin Kanouté qui avait raison dans l’interprétation du rêve. « Le grand Baobab s’est couché et ses fruits sont tous pourris ». Ainsi prit fin le règne de la dynastie des Koulibaly sur le royaume Bambara de Ségou pour laisser place à celle des Diarra avec pour Premier Roi Ngolo Diarra dont la descendance avec Da Monzo Diarra assuma le commandement du Royaume jusqu’à l’avènement de Amadou, un des fils de Saikou Oumar Tall.

 

Amadou Diouldé Diallo