BASKETBALL : TALENTS CONFIRMES

337

On ne le dira jamais assez, le sport guinéen à la base, est l’un des plus performants du continent. Malheureusement ce riche potentiel reste inexploité à moins de développer la pratique par des mécanismes de suivi et évaluation des différentes étapes jusqu’au sommet. Cela dure depuis des décennies, à dire vrai depuis la fin du sport de masse avec le PDG, et la mauvaise entrée dans le libéralisme dont la sauvagerie a entrainé la perte des repères existants et l’incapacité à s’approprier les outils de la nouvelle politique consécutive au changement de régime politique.

Aussi longtemps que nous resterons dans l’amalgame, nous n’aurons ni le beurre, ni l’argent du beurre, encore moins la fermière. En attendant il faut se féliciter des exploits des scolaires dernièrement en Afrique du sud et maintenant des U16 basketball à Monastir, la ville natale du père de l’indépendance Tunisienne Habib Bourguiba qui se trouve à un jet de pierre de Sousse l’émeraude de la Tunisie. En installant en moins de trois mois seulement, deux de ses jeunes équipes sur le toit de l’Afrique, notre pays confirme à souhait, ce que bon nombre d’observateurs révèlent, à savoir qu’il constitue un riche et inépuisable vivier de talents.

Reste à consolider ces acquis par une pérennité des actions à mener en vue de rendre les récoltes plus abondantes au niveau de tous les champs de compétitions.

L’engouement suscité au sein du public guinéen toujours friand de victoires ajouté à l’attention des autorités, devraient donner le fol espoir des lendemains chantants la glorieuse du sport guinéen.

Toutes choses que les compétitions à venir, devraient renforcer et faire perdurer afin que la belle légende d’hier se conjugue enfin au présent.

 

                                       Amadou Diouldé Diallo.