CAN 2023 : LES NOUVELLES D’ABIDJAN

594

Le Sily National de Guinée sera bel et bien présent aux phases finales de la toute prochaine biennale du Football Africain, la CAN presqu’à la maison au regard de la Géographie, de l’Histoire et de la Communauté de destin entre nos deux pays et nos deux peuples. Son nul de ce Samedi à Lilongwé au Malawi, prouve à suffisance qu’il n’attend plus que ses adversaires que le tirage au sort du 12 Octobre prochain va désigner. Et certainement que ce n’est pas le Sily National qui va marquer la présence Guinéenne à cette CAN.
En effet des contacts sérieux et crédibles pris à Abidjan nous font part d’une grande cérémonie d’hommages aux astres du micro et de la plume sera organisée par le COCAN Ivoirien. Sur cette liste, toujours selon nos contacts, vont figurer en bonne place les emblématiques et flamboyants Pathé Diallo, Kabiné Kouyaté et en majesté Boubacar Kanté qui souvenez vous, avait brillamment servi le pays de Nana Houphouët pendant vingt cinq bonnes années et améliorer fondamentalement son indice en Afrique et dans le Monde. Car, il ne fait l’ombre d’aucun doute que « l’enfant de Dabola », était bien le meilleur du continent du siècle dernier.
Des Distinctions Honorifiques à titre Posthume, leur seront décernées en même tant que les illustres compagnons de route, des cabines de reportages et des tribunes de presse comme l’Ivoirien Thiam Belafonte, le Sénégalais Alou, le Malien Demba Koulibaly, les Congolais de Kinshasa Tshimpupu Wa Tsimpupu et Kasonga Tshiludé, celui de Brazzaville, Jean Gilbert Foutou, sans oublier l’Ethiopien Fékrou Kidane.
Voilà pour ce qui est de la reconnaissance à ceux qui avaient fait du micro et de la plume, un art dans la description des événements sportifs et qui tardent encore dans bien de pays, à trouver des dignes héritiers, sans jeter l’opprobre aux nouvelles générations qui devraient faire rimer passion et compétence comme voile et vent en se mettant respectueusement à l’école des anciens afin d’être comme eux aujourd’hui, d’être célébrés demain dans la trame des vies portées et des choix assumés. Pauvre de nous, à Abidjan ou on s’attèle à recenser et à inviter les meilleures troupes artistiques et culturelles, beaucoup au bord de la Lagune Ebrié, jusqu’au sein même du Cocan, ne savent pas que les Célèbres Ballets Africains de la République de Guinée, l’Angélique Ensemble Instrumental National et le Mythique Bembeya Jazz National sont toujours en activités et se produisent régulièrement à la grande et totale satisfaction de tous.
Déjà, toujours selon nos contacts, la Commission Culturelle du COCAN est à pied d’œuvre pour sélectionner les troupes à l’échelle de tout le continent et qui vont se produire durant toute la CAN et dans toutes les villes hôtes de la compétition.
Les magnifiques « Tambours du Burundi » viennent en bonne place dans les choix déjà faits. Il est donc d’une urgence signalée que le Gouvernement dépêche une délégation à Abidjan pour rencontrer le COCAN à défaut, donner mandat à l’Ambassadeur de Guinée en Cote D’Ivoire pour accomplir cette très importante mission. Car c’est pas demain que le pays du Ballon D’or Souleymane Chérif va organiser une CAN. Autant donc faire de celle de nos voisins qui entendent en faire la meilleure de toute l’histoire la notre.
Les Chefs D’Etats des pays qualifiés pour la CAN, seront invités avec tous les honneurs et protocoles dus à leur rang.
On appelle çà Ambitieuse et Exceptionnelle Cote D’Ivoire sous le Magistère du Bâtisseur ALASSANE OUATTARA qui voit tout en grand et en sublime.
Amadou Diouldé Diallo