LES FAMILLES KOUYATE DE TELIMELE SUITE

697

On est à présent à mesure de dresser l’Arbre Généalogique de Abdoulaye Djibril Kouyaté à partir des liens de mariages de sa descendance. Sa fille ainée Sadio qui épousa Djiguiba Kouyaté, eut deux enfants : Dielimady et Djibi Dieli Kouyaté. Le premier  est le père de Bangaly, Souraghata, Diely Sirifou, Abdoulaye Djibril Junior et Djiguiba Junior. Le second Gaucher et redoutable Marabout, n’eut pratiquement pas d’enfant, ce malgré les différents contractés avec sa cousine la belle Nénan Tyillo Koba et la  charmante Idyatou du village de Tyalékindé non loin de Sogoroya.

La seconde fille Aye Diely Kouyaté fut épousée par le Prince Dialloyanké de Debeya- Missidé dans le Ninguelandé Alpha Amadou Diouldé Diallo.

De leur union naquirent Néné Kadiatou Diallo et Yagouba Diallo.

Néné Kadiatou Diallo qui épousa son cousin Lieutenant Elhadj Yagouba Diallo, eut pour fils L’Ingénieur Agronome Mamadou Diouhé Diallo, le Journaliste- Historien Alpha Amadou Diouldé Diallo Junior et Hadjiratou Diallo ingénieure Agronome également.

Yagouba eut pour fils Alpha Oumar, Kadiatou, Ibrahima, Marly et Marie Diallo.

Kadiatou Kouyaté la troisième épousa Farba Oumar Niang et ils eurent une fille unique. Nénan Aissata qui fut donné en mariage à Farba Kendo Sow de Kakony- Gaoual.

Nénan Aissata donna naissance à Bana, Ibrahima, Oumar, Belly, Mamadou Saliou dit Balla, Alaidhy et Fatou Sow.

Le dernier et unique garçon Mamadou qui est resté dans la concession familiale à Megnega transférée par la suite à  Koba- Centre dans le Bowé, est le père de Djibi-Koba, Dieliden,Thierno Moussa, Mamoudou, Ibrahima Sory, Amara, Tyillo, Sirifou, Aminata, ALimou, Djiguiba et Hawa.

On découvre que la nombreuse descendance de Abdoulaye Djibril Kouyaté est composée non seulement des Kouyaté sa famille, mais aussi des Awlubhés et d’une noble famille Peule, celle Dialloyanké régnante sur Timbi-Madina, Ninguelandé dans Pita, et Donghol dans Télimélé. Comme quoi, c’est la femme qui est à l’origine de tous les brassages humains qui fondent l’humanité par la richesse de ses diversités et la fertilité des terres labourées par la charrue de l’histoire dont la géographie est la première composante.

A suivre.

 

             

                                                                      Amadou Diouldé Diallo