LES FAMILLES KOUYATE DE TELIMELE SUITE ET FIN

479

Selon Biro Kouyaté Junior, c’est un autre Abdoulaye Djibril Kouyaté  parti de Bamako au Mali, pour Norassoba à Siguiri et le Oulada, une province qui s’étend sur les préfectures actuelles de Dabola, Kouroussa et Dinguiraye, qui continua sur  Timbo, la Capitale de la Confédération Théocratique du Fouta-Djallon, pour se fixer finalement à Béli dans l’actuelle sous-préfecture de Sogolon. L’importance de ce village à cette époque, était due au fait que Koussi dans le Waréya au bord du fleuve Kakrima, était pressenti pour être le chef-lieu de la Subdivision de Télimélé, avant que l’actuel emplacement ne soit définitivement retenu à cause parait-il, de la mouche tsé-tsé qui faisait des ravages au bord du fleuve, et de la position en hauteur du lieu actuel. Le village de Béli, était donc une place prestigieuse et forte pour tous ceux qui comptaient, il  développait une économie florissante et favorisait, des échanges commerciaux florissants entre le Fouta et le pays Soussou.

C’est donc surprise, que les Griots vont y élire domicile, pratiquement dans la Cour des Chefs du Kébou notamment. Alors, des membres de la famille de Abdoulaye Djibril Kouyaté se fixèrent dans d’autres localités. On peut citer : Djiba Kouyaté à Dinguiraye, Diélimady dans le Timbi, Diéli Fodé à Kounsima dans le Bareng, Diéli Sory Kouyaté dans le Téné- Bangouya. Mamadou Diély et Biro Diély Kouyaté, restèrent eux, dans la Cour du Chef  du Kébou, le Yilladio Alpha Ibrahima Kola Diallo,  fils de Mody Kodiougou, lui-même fils de Mody Doulla Bobo, lorsque ce dernier vint à s’établir au chef-lieu actuel de Télimélé. Ils s’y fixèrent et fondèrent des familles qui continuèrent à demeurer fidèles à la famille régnante des Yillabhés, du vaste Canton du Kébou dont le commandement sera par la suite assuré, par Alpha Mamoudou, un des fils de Alpha Ibrahima Kola.

Un autre Diély Sory Kouyaté toujours de la famille, rejoignit la Cour du Dialloyanké de la famille régnante de Timbi-Madina- Ninguelandé, Alpha Issiaga Diallo, fils de Alpha Abdoulaye et de Mariama Kenda, devenu Chef de Canton du Donghol, en remplacement de son oncle Alpha Amadou Thierno. C’est sans surprise et avec la même aisance de paroles et de gestes, qu’on retrouva Diély Sory Kouyaté, dans les trois Résidences de son Chef, à savoir Boussoura près de Sarékaly, Kobhé dans le Sogoroya, et Dara dans l’actuelle sous-préfecture de Santou. S’agissant de  cette dernière résidence, je rappelle que la Concession de Diély  Sory Kouyaté est voisine à celles du Chef de Canton Alpha Issiaga Diallo et de mon Père Lieutenant Elhadj Yagouba Diallo, le seul d’ailleurs de tout le village, à être de la même famille régnante Dialloyanké dont les autres membres habitent les villages de Dioli-Gallé, Madina-Tyanghé et Foulasso. Quant à Mamoudou Diély Kouyaté, il alla s’installer après Télimélé, à Koba-Bowé, et fut une grande autorité morale pour la famille de son ami Mamadou Mégnega Kouyaté décédé plus tôt, benjamin et unique garçon de l’autre Abdoulaye Djibril Kouyaté, dont les origines remontent à Bandiagara au Mali.

 

 

                                                       Amadou Diouldé Diallo.