L’IMMORTEL REAL MADRID

712

Peut être qu’on ne saura jamais le mythe doublé de surnaturel et d’extraordinaire qui caractérise le REAL DE MADRID sur la planète foot. Car rarement ou presque jamais, renversé les pronostics, bouleversé les hiérarchies établies et fait plier les plus inductibles de ses adversaires. Quand cela arrive une fois, on peut parler de hasard, mais que cela se répète plusieurs fois et le plus souvent aux ultimes minutes des matchs, il ya lieu de consulter les devins, les oracles, fréquenter les vestibules les plus réputer pour chercher une réponse au mystère Real Madrid.

Comment est ce que les schémas peuvent se ressembler dans une succession d’adversaires huppés dont le palmarès est des plus glorieux d’Europe.

Manchester City de Pep Gardiola, le tenant du titre, le monstre Germanique du Bayerne de Munich de Thomas Tuchel tous, ont succombé au jeu collectif et à la sérénité des joueurs de la “Maison Blanche “, dirigée par l’imperturbable Carlo Ancellotti. Les spécialistes du football se demandent comment, avec des joueurs cadres à l’infirmerie et un but à remonter à la 87ème minute.

Comment, le Real a pu s’inscrire deux buts en 3 minutes, signés Josulu, au dessus de ses 34 ans révolus.

Une finale pour un quinzième titre à aller chercher le 1er Juin prochain à Wembley en Angleterre contre le Borussia Dortmund tombeur du Paris Saint Germain dans l’autre demi finale.

Vinicius et ses coéquipiers, sont déjà atteints de fringale  et le Président Florentino Perez a bien hâte de garnir la vitrine de son emblématique club d’un nouveau trophée.

Le Real de Madrid, c’est vraiment fou.

 

                                                                                                                                        Amadou Diouldé DIALLO