U23 : GUINEE-GHANA POUR REECRIRE L’HISTOIRE.

407

Des chroniques consultées révèlent que le Ghana a été la porte d’entrée du football en Afrique au Sud du Sahara.

Peu importe leur véracité, ce qui est fort remarquable, c’est l’affirmation de cette discipline à l’aube des indépendances et son active participation à l’expression de la toute nouvelle souveraineté de ce qu’ont appelait “Gold Cost“, entendez “Côte de l’Or“, devenue à son indépendance en 1957, le Ghana.

Le pays oui, son Premier Président, beaucoup plus, au regard de son Panafricanisme affiché.

En effet l’Osagyefo (le rédempteur) Kwame NKRUMAH, jeta les bases d’une pratique accélérée du football dans son pays et en Afrique.

C’est dans cette veine, qu’il offrit à la jeunesse du Continent le premier trophée continental des clubs champions, sur les ors duquel toutes les grandes équipes ont inscrit leurs noms, y compris le légendaire Ashanti Kotoko de Kumasi, avec des écuries de grand standing.

Et c’est face justement au club Ghanéen du Hearts Of Oak d’Accra, que le mystique Hafia Fc de Conakry remporta pour la troisième fois et définitivement, le trophée Kwamen Nkrumah, un 18 Décembre 1977 au stade du 28 Septembre.

Dès l’année suivante, le Président Ahmed Sékou TOURE qui obtint l’indépendance de son pays en 1958, offrit un second trophée qui sera remporté par le Canon Sportif du Cameroun.

Nkrumah et Sékou TOURE avaient jeté les bases de l’Union Africaine qui verra le jour le 25 Mai 1963 à Addis Abeba en Ethiopie, en créant à l’échelle sous-régionale, celle de GUINEEGHANA, à laquelle viendra par la suite, s’ajouter le Mali de Modibo KEITA

Déjà, le Président Gamal Abdel Nasser de la République Arabe d’Egypte, avait donné le siège de la CAF au Caire, au Continent.

Les palmarès si élogieux du Football Guinéen et Ghanaen ajoutés à la folle envie d’obtenir de nouvelles lettres de noblesse au cours de cette CAN des U23, se feront à n’en pas douter, dans le cadre de belles retrouvailles fraternelles entre les équipes du Président et du Vice-Président de la Guinée, telle que l’avait solennellement déclaré le Président Ahmed Sékou TOURE, au lendemain du coup d’état militaire qui renversa Kwame Nkrumah en 1966 au Ghana.

L’année à laquelle le club Camerounais de l’Oryx de Douala remporta le premier titre de la Coupe d’Afrique des Clubs Champions (aujourd’hui ligue des Champions), dotée du trophée Nkuwame Nkrumah.

Bonne chance aux deux équipes à Rabat au Maroc.

 

Amadou Diouldé DIALLO