juillet 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Présidence de la CAF

Publié par Amadou Diouldé Diallo le

QUATRE TÊTES POUR UNE COURONNE

                                    

Le 12 mars prochain se tiendra à rabat au Maroc le congrès électif de la CAF.

Le président sortant le malgache Ahmad Ahmad ne sera pas candidat à sa propre succession.

Il vient d’être en effet suspendu de toute activité liée au football  pour une durée de cinq ans par la FIFA pour corruption.

Il s’agit à présent de jacques anouma ancien président de la fédération ivoirienne de football et de L’Afrique au comité exécutif de la FIFA.

On se rappelle qu’il avait affiché des ambitions de se présenter contre issa hayatou à la présidence de la

Caf en 2013 au congrès de Marrakech mais s’était vu recalé par une motion de censure proposée par la Fédération algérienne de football et portée par son président le juriste raouaraoua lui-même membre du Comité exécutif de la caf, à l’assemblée générale tenue aux Seychelles en 2012.

Cette motion qui sera adoptée par 44 fédérations nationales sur les 54 du continent stipulait que ne peut être candidat à la présidence de la caf, que celui qui en a été membre ou qui est en exercice. Inutile de dire que cette motion visait essentiellement jacques anouma qui devenait ainsi le 2e après le Botswanais Ismaël bandji à vouloir prendre la place d’issa hayatou.

Sa candidature sent une sorte de parfum de revanche même si maintenant l’ivoirien va prendre le Départ avec  trois autres prétendants.

La candidature de jacques anouma est portée par la fédération ivoirienne de football au moment ou celle-ci  traverse une zone de turbulence consécutive à l’élection reportée de son bureau exécutif et le décès des suites de covid 19, de son président augustin sidi Diallo.

Longtemps dans l’antichambre des jeunes loups dirigeants du football africain maitre augustin Senghor qui dirige la fédération sénégalaise de football depuis 2009 croit dur comme fer que son heure a sonné.

Le maire de Gorée est aussi membre du comité exécutif de la caf et vice président de la commission Juridique de l’institution.

A cela viennent s’ajouter les performances actuelles du football sénégalais dont l’équipe nationale Les lions menés par l’irrésistible sadio mané est logée à la première enseigne africaine au classement Fifa, ainsi que la forte image de son pays à l’international et les nombreux réseaux de sa compatriote Fatma samoura la secrétaire générale de la FIFA qui à n’en pas douter va lui apporter un soutien discret.

Celui qui a révolutionné le football mauritanien pense être à l’étroit à l’intérieur des frontières de son pays et que son esprit managérial peut servir le football africain.

Ahmed yayha est fondateur du FC Nouadhibou la poissonneuse ville mauritanienne dont il tire de larges profits des produits halieutiques qui ont fait de lui un millionnaire porté à la tête de la fédération Mauritanienne de football.il est aussi membre du comité exécutif de la caf.

Dans cet espace ouest africain déchiré par 3 candidatures, Ahmed yayha pourrait bénéficier d’un large Soutien arabophone après la non candidature de Faouzi lejkaa le président de la fédération marocaine De football et de celle de l’égyptien Abou rida tous deux plutôt intéressés par le comité exécutif de la FIFA.

L’autre avantage de Ahmed yayha pourrait venir de la suspension du président actuel de la caf le malgache Ahmad Ahmad par la FIFA pour signature non conforme d’un contrat avec un équipementier.

On se rappelle que le président Ahmad avait été interpellé par la police française à paris au sujet de cette affaire qui avait défrayé la chronique.

Le tombeur de issa hayatou en mars 2017 à addis abeba avait bénéficié d’un soutien massif du Maroc  de l’Egypte mais aussi de Gianni infantino le président de la FIFA qui avaient tous pour des raisons diverses, des comptes à régler avec celui qui venait de passer 29 ans à la tête de la caf.

Reste à savoir quelles vont être les atouts du futur président de la caf tant le contexte a changé et l’exercice du pouvoir du partant ont montré ses limites à apporter du neuf dans la gestion du football africain dont l’une des fâcheuses conséquences, est la mise sous tutelle de la caf par la FIFA.

Ce qui n’aurait été même un rêve avec l’aristocrate peul de Garoua dont la rigueur et la fermeté dans la défense de l’honneur et la dignité des africains dans cette faune aux fauves du football mondial ont montré à suffisance que issa hayatou avait tété le commandement au sein et à la barbe de ses parents dont l’ascendance est fondatrice de la ville de Garoua aux bords de la Bénoué au nord Cameroun.

Nul doute qu’on le regrette aujourd’hui.

En attendant un milliardaire sud africain s’est  également engagé dans la course à la présidence de la caf. Il s’agit de patrice motsepe le président du club de football mamilodies sanders.

C’est Dany Jordan le président de la fédération sud africaine de football qui a annoncé sa candidature qui bénéficie déjà du soutien du Nigéria et de la sierra Léone qui viendront à coup sur s’ajouter à toutes les fédérations nationales de la zone de la cosafa majoritairement anglophones comme l’Afrique du sud qui est le poumon économique de la région.

Justement cette candidature du sud africain patrice motsepe aurait pu amenuiser les chances d’Ahmad dans la mesure où son pays Madagascar est membre de la cosafa  et que la bataille va se dérouler au sein de la zone celle là même qui avait servie de base arrière de campagne contre issa hayatou par Gianni infantino à partir du QG basé à Harare au Zimbabwe.

Souvenons nous qu’en 2013 au congrès de Marrakech les arabophones avaient massivement votés pour le malgache Ahmad Ahmad au détriment du sud africain Dany Jordan au motif que ce dernier serait le choix de issa hayatou pour lui succéder alors que c’est l’algérien raouaroua qui avait fait le sale boulot de la motion qui avait éliminé l’ivoirien jacques anouma de la course à la présidence de la caf.

Il faut s’attendre à ce que les anglophones s’alignent derrière le sud africain patrice motsepe pour mettre fin à ce qu’ils appellent l’hégémonie francophone sur la caf.

Comme dans plusieurs institutions et organisations internationales la caf n’est non plus à l’abri de cette dualité renforcée d’ailleurs par les arabophones qui pourtant appartiennent tous à l’un ou l’autre groupe.

Le congrès du 12 mars 2021 à rabat au Maroc qui sera aussi celui du renouvellement des mandats des membres du comité exécutif de la caf et de la FIFA qui arrivent à échéance, n’échappera malheureusement pas à cette réalité.

D’ici là les candidats affutent leurs armes et s’apprêtent à faire le tour de l’Afrique à la conquête des Electeurs.

Bonne chance.

Que le meilleur gagne.                                                             

Amadou diouldé diallo                  

Catégories : Uncategorized

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *