BRESIL-GUINEE UNE PREMIERE

522

Pour l’histoire, ses anales en ont fait un événement qui s’inscrit dans la cire.

Pour la Guinée particulièrement qui peut désormais se vanter d’avoir affronté l’équipe aux 5 étoiles donc la plus titrée du monde. Le Brésille que beaucoup pour se consoler avec fierté, le considère comme « l’autre Afrique ».

Ils n’ont pas tort.

Pour ce qui est du jeu, avouons tout de suite, que les effectifs et les palmarès suffisent pour montrer que les deux équipes sont loin d’être sur le même clavier.

Le jeu produit l’a suffisamment illustré même si les Guinéens ont le mérite d’avoir non seulement inscrits un but splendide mais aussi de s’être bien mesurés aux Brésiliens surtout en première mi-temps.

Leur talon d’Achille aura été ce manque de ressource physique et la maitrise de soi et du ballon à des moments décisifs de la rencontre à la rizière de la surface de réparation notamment.

Peu importe le résultat de 4 à 1dont le dernier sur penalty, le Sily National a désormais son nom royalement inscrit sur des tablettes des équipes Africaines qui ont rencontrés la légendaire équipe Brésilienne.

Et lorsque la rencontre se situe dans le cadre de la lutte contre le racisme dans le sport, il ya de quoi s’enorgueillir au regard de l’incarnation de cette fierté bois d’ébène par notre pays tout au long de sa riche histoire.

Bravo au Sily National et à tous ceux qui ont rendus possible cette merveilleuse rencontre entre deux équipes appartenant au « Deux Afrique ».

 

Amadou Diouldé DIALLO