LANSANA CONTE : LES PRÉMONITIONS DE SON POUVOIR (suite)

27

Retournons au village pour rappeler que selon des notables rencontrés sur place, Bouramaya serait

Fondé en 1860 par un chasseur du nom de Ibrahima Touré venu de Fandié dans l’actuelle préfecture

De Forécariah. Le YA veut dire en Soussou CHEZ. Bouramaya veut donc dire chez Bourama.

Il se trouverait selon toujours ces notables, un lieu sacré et qui n’était connu que des gardiens

De ce qu’on peut appeler le temple du secret.

En effet ce lieu avait livré un secret jalousement gardé au fil des années.il était prédit que le successeur du Président Ahmed Sékou Touré serait un fils de Bouramaya.

 

Ce dernier qui accordait une importance capitale à la métaphysique, avait parait-il, été bie n informé ; mais plutôt du prénom Ibrahima que de la contrée qu’il a fondée c’est-à-dire Bouramaya.

C’est ainsi que dans son obsession aveuglante, le Président Ahmed Sékou Touré aurait mis le grappin

Sur  tous les prénommés Ibrahima dont l’étoile scintillait au firmament. Sa première victime sera le magistrat Ibrahima Diallo le frère ainé du doyen Pathé Diallo qui fut durant ses études en France,

Président de l’Association des étudiants Guinéens dans le pays de De Gaulle.

 

Suivront le Ministre de la Justice Ibrahima Kassory Bangoura, Ibrahima barry dit BarryIII, les Commandants d’Aviation et de la Marine Ibrahima Sylla et Abraham Kabassan Keita etc…

Des recherches de ce fameux Ibrahima auraient été commanditées jusqu’en Inde sans qu’il ne soit

Possible de l’identifier. Pendant ce temps, les Vieux qui gardaient jalousement le lieu secret à

Bouramaya, se retrouvaient dans la plus grande discrétion, faisaient des offrandes tout en gardant l’espoir que le grand destin s’accomplira un jour, pour un fils de Bouramaya.

 

Pendant ce temps aussi, Lansana Conté devenu Colonel et Chef D’État Major Adjoint de l’armée de Terre, était aussi l’Aide de Camp du Président Ahmed Sékou Touré qu’il surplombait de sa grande taille.

Ce dernier l’avait même élevé au grade de Capitaine à titre exceptionnel pour services rendus à la

Nation dans la surveillance de la ville de Conakry lors de l’agression du 22 Novembre 70.

 

Il était basé sur l’ile de Tamara pendant plusieurs mois, à quoi on pourrait ajouter qu’à chaque fois

Que Lansana Conté faisait l’objet d’une dénonciation et que son nom était porté sur la liste des personnes à arrêter, il bénéficiait du soutien du P résident Ahmed Sékou Touré en personne.

Comme quoi les voies de DIEU sont insondables. En fait c’était bien Ibrahima le successeur du

Premier Président de la République de Guinée, mais ce n’était pas l’homme qui porte ce prénom.

C’était le nom de son village: Bouramaya qui veut dire en Soussou Chez Bourama.

Lansana Conté était bien un fils de Bouramaya. le grand Destin s’est donc accompli.

A suivre.

 

 

Amadou Diouldé Diallo