LE FELLO STAR DE LABE RELEGUE EN LIGUE II, UN SUJET QUI INTERPELLE

624

Il avait tenu un bon bout au sommet de la montagne et s’y est fortement accroché depuis plus d’une décennie, mais l’heure de la chute est bien venue cette année.

Les explications ont en aura a foison, si d’ailleurs d’autres n’en trouveront que dans la logique de la chaise éjectable dont est coutumier le football.

On le leur concède.

Cependant, on peut dire que le Felo Star de Labé est bien responsable de ce qui vient de lui arriver, c’est-à-dire la relégation.

Sinon comment comprendre que l’équipe vienne résider à Conakry et ne rallie Labé que pour jouer ses matchs de Championnats ?

Donc l’équipe est en nette déphasage avec sa ville et son public.

Or, il n’est de secret pour personne que c’est ce fusionnel qui fonde la réussite à domicile et le mental d’acier en déplacement.

Malheureusement personne à tous les niveaux de la hiérarchie administrative et technique du club, n’a pensé à proposer des pistes de solutions aux problèmes récurrents de la non domiciliation de l’équipe à Labé, mais aussi et surtout, à faire reposer l’équipe sur les ressources humaines locales disponibles, auxquelles ont apporterait une injection de recrues extérieures.

Un groupe de dirigeants, a plutôt privilégié l’aspect financier des dépenses onéreuses de l’entretient et du déplacement des joueurs dans un contexte peu propice de sponsors et autres mécènes qui ne courent pas la rue.

Le club ne disposant donc que des seules subventions de la ligue de football professionnelle allouées à tous ceux qui prennent part au championnat.

Il ya à se poser la question si les dirigeants du Fello Star de Labé se sont tournés vers les autorités préfectorales, communales et plus encore, les résidents et ressortissants de Labé en Guinée et à l’étranger, qui sont si nombreux à aimer le football, a investir dans le club de leur ville afin de mieux vendre son image.

A présent que l’équipe a été descendue de force du sommet de la montagne, nul doute que toutes ces questions feront l’objet de réflexions dans le cadre d’une concertation car, la Cité de Karamoko Alpha Mo Labé ne saurait jouer les seconds rôle dans le football Guinéen.

 

 

  Amadou Dioulde DIALLO