LE MAROC SUR LE TOIT DE L’AFRIQUE ET DU MONDE

1 367

Peu importe qu’il ait fait cinq fois acte de candidature sans succès, l’essentiel c’est qu’il a enfin obtenu l’organisation de la prestigieuse Coupe du Monde de Football. Peu importe aussi, qu’il le fera avec l’Espagne et le Portugal, deux pays voisins Européens, et qui va être une première non seulement pour l’organisation à trois, mais aussi sur deux continents, voire même trois, si on tient compte du fait que les trois rencontres de l’ édition de 2030, vont se disputer en Uruguay, en Equateur et en Argentine. Ceci, pour célébrer le Centenaire de la Coupe du Monde, dont  la première fut disputée en 1930 à Montevideo la capitale de L’Uruguay. Mais quatre années auparavant, en 2026 exactement, trois autres pays à savoir les Etats-Unis, le Mexique et le Canada, vont accueillir la Planète Foot. Le Maroc sera le deuxième pays Africain à organiser la Coupe du Monde après l’Afrique du Sud en 2010.  C’est peu de choses de reconnaitre que le Royaume Chérifien fait notre fierté et qu’au nom de celle-ci, les promesses de l’organisation d’une CAN réussie en 2025, seront sans nul doute tenues. Ce sera sa deuxième expérience après celle de 1988, qui consacra les Lions Indomptables du Cameroun, gratifiés de l’élection à la tête de la CAF, de Issa Hayatou. Il y restera pendant 29 ans. Aujourd’hui, beaucoup de pays  Africains réalisent de grandes infrastructures sportives qui servent et serviront, de cadre à d’imposantes manifestations dont la finalité sera, l’intensification de la pratique et une meilleure vente de la destination du continent au reste du Monde, comme il le fait déjà si bien dans plusieurs domaines.

Amadou Diouldé Diallo