LES BISCUITS DE LA CAN suite

1 221

5/En disputant son match décisif des huitièmes de finale de la CAN contre les  Lions du Sénégal à Yamoussoukro, beaucoup d’Ivoiriens n’étaient pas du tout inquiets. Car, pour eux l’histoire allait s’écrire en majuscule et en continuité, de l’œuvre gigantesque du Père Fondateur de la Nation Ivoirienne, Félix Houphouët Boigny, un Illustre fils de la ville où il repose pour l’éternité. Ils ont vu juste.

6/ Afin de renforcer les équipes de reportage Radio et Télé et rehausser la qualité des reportages,  la RTI a fait appel aux anciens journalistes sportifs comme Jean Louis Farah Touré, Alain Doumbouya et le Malien Djibril Traoré. Ce dernier était basé à Korghogo aux portes de son pays.

7/ Les Journalistes Sportifs qui couvrent cette Can, ont couvert d’éloges leur ancien confrère Kabulo Mwana Kabulo, qui est arrivé à cette messe continentale, en qualité de Ministre des Sports et des Loisirs de la République Démocratique du Congo son pays. A noter qu’il a été pendant de longues années, Reporter à la Radio Télévision Congolaise, Correspondant de RFI et de CFI et Vice -Président de l’AIPS/AFRIQUE avec moi, et nous avons ensemble assistés, à plusieurs Congrès de l’Association Internationale de la Presse Sportive. Nombreux sont les confrères, qui ont félicité le Président Félix Tshishekédi pour ce choix dans une Afrique, où les Journalistes Sportifs sont infantilisés et réduits à leur plus simple expression ce, malgré leur immense culture qui fait d’eux à la fois, des généralistes et des spécialistes. Rappelons que le Président Mobutu Sésé Séko avait en son temps, nommé le charismatique Tsimpupu Wa Tsimpupu, Ministre de la Jeunesse et des Sports. Ce dernier Fondateur avec les Guinéens Pathé Diallo, Boubacar Kanté, et l’Ethiopien Fekrou Kidane, de l’UJSA (Union des Journalistes Sportifs Africains) à sa création en 70 au Soudan, en fut son Premier Président. Le grand Homme de Culture et Journaliste Sportif, Ckeik Fantamady Condé qui présida également aux destinées de cette Union Continentale de 82 à 86, avait été nommé Ministre de l’Information par le Capitaine Moussa Dadis Camara  sous l’ère du CNDD.

8/ Les Congolais, ont fait une très bonne opération de communication à cette Can, en obtenant de la Caf, l’autorisation de porter des bandeaux noirs à leurs bras, lors de la demi-finale contre les Eléphants de Côte d’Ivoire, pour attirer l’attention du Monde entier, sur la désastreuse situation qui se passe au Nord-Kivu, plongé dans une guerre civile sans fin avec le M23. La Fédération Guinéenne  de Football, aurait pu effectuer les mêmes démarches pour les victimes de l’incendie du dépôt d’hydrocarbures de Coronthie.

Amadou Diouldé Diallo à la CAN.