LES VILLAGES DES TIMBONKES-AMOROYANKES ET DIALLOYANKES.

412

On peut citer les villages de Bhouria, Ndantaba, Porédaka, Sankaréla, Bouliwel dans Mamou, Gadha-Mitti, Sébhori dans Dalaba et Mali ou ils portent le nom Barry. Kourou Niagara, Kolladhé-Kankalabé,Timbi-Madina, Ninguelandé Pounthioun, Bombi-Bourou, Falo bowé,Tountouroun dans Labé, Bassara dans Koubia, Korbéhoye dans Tougué et Donghol-Télimele sont également habités par les Timbonkés.

A noter que Mama Ibrahima Bory l’ancêtre de ceux de Timbi Madina, Ninguelandé et Donghol-Télimele, eut pour fils Mama Maliki et Mama Alhabibou selon Elhadj Maladho Diallo de Bamikouré.

Le premier eut pour fils Ibrahima Baadiko, Saliou Mbaring, Mama Issa, Samba Modou, Bayéro Dialloyanké le premier chef du Diwal de Timbi-Madina, Mamoudou, Saikou Oumarou, Mamadou Siré, Alpha Diao Mawdho le premier chef du Diwal de Timbi-Madina et Mama Yéro Kaba.

Toujours selon Elhadj Maladho Diallo, Bayéro Dialloyanké eut pour fils Bappa Alhassane, père de Thierno Iliassa.

Pour sa part Alpha Diao Mawdho eut pour fils Alpha Ibrahima qui eut pour fils Alpha Mamadou Diouhé.

A noter que c’est cette branche Dialloyanké de Timbi-Madina qui est la famille régnante du Donghol dans le Télimelé avec des princes de valeur comme Alpha Abdoulaye frère de Alpha Amadou Thierno et père de Alpha Issiaga et de Alpha Amadou « Nbaguiri »

Le canton de Donghol comprenait les Sous-préfectures actuelles de Sarékaly, Santou et Brouwal-Sounki moins le district de Mangakouloun qui relevait de Labé jusqu’à l’indépendance. C’est le village de l’artiste princesse de la musique pastorale Peule Binta Laly Sow.

 

 

                                                                                                                             Amadou Diouldé Diallo